La peinture à l’huile c’est bien difficile...

Luc Andrié, Jean-Pierre Bertrand, Fabien Boitard, Bruno Carbonnet, Denis Castellas, Jean-Marc Cerino, Nina Childress, Alain Clairet et Anne-Marie Jugnet, Jean Degottex, Dominique Figarella, Jacques Fournel, Filip Francis, Bernard Frize, Simon Hantaï, Tania Mouraud, Jules Olitski, Bernard Piffaretti, Samuel Richardot, Alain Séchas, Sigurdur Arni Sigurdsson, Walter Swennen, Julien Tiberi, Jens Wolf, David Wolle.

— En partenariat avec le Rectorat
Du 19 novembre 2016 au 21 janvier 2017
— Vernissage vendredi 18 novembre 2016 à 18h30

Pour la troisième année, le Frac et le Rectorat ont imaginé et conçu une exposition qui propose un important ensemble de peintures de la collection, dont les plus récentes ont été acquises en 2016.
Emmanuel Latreille, commissaire de l’exposition, directeur du Frac Languedoc-Roussillon

« Les collections du Frac Languedoc-Roussillon couvrent un champ historique contemporain très vaste, offrant aux élèves, à travers divers dispositifs, la chance de se confronter régulièrement aux œuvres. Ainsi, dans de nombreux établissements scolaires, le Frac Languedoc-Roussillon rend possible le contact direct avec la création contemporaine, ce qui en fait un partenaire privilégié du rectorat dans la construction du parcours d’éducation artistique et culturelle de l’élève qui repose sur les trois champs indissociables : fréquenter, connaître et pratiquer.

Après des expositions respectivement consacrées aux œuvres de la question limitative du Baccalauréat puis aux  liens entre Arts plastiques et enseignement de la Philosophie, le Frac Languedoc-Roussillon poursuit son partenariat avec le rectorat de Montpellier et propose cette année une sélection d’œuvres pensée pour les professeurs de Lettres et d’Arts Plastiques de l’académie. Le dispositif a vocation à faire naître des projets dans les classes de la troisième à la terminale. En effet, les œuvres présentées engagent vers des pistes transversales, supports de questionnements liés aux enjeux disciplinaires. En Arts plastiques, l’exposition invite à penser les questions liées à la matérialité et à la forme, à la mimesis et à ses corollaires liées à l’écart et à la ressemblance, à la figuration et à l’abstraction… qui sont au cœur des problématiques portées par les programmes. En Lettres, c’est l’occasion d’interroger le rapport du texte et de l’image, de susciter des projets d’écritures variés qui permettent d’explorer les champs féconds de l’écriture créative, de la réécriture, du dialogue des langages artistiques ou encore de questionner le genre antique de l’ekphrasis. Nous nous réjouissons de cette nouvelle collaboration, porteuse de sens pour les élèves et leurs professeurs. »

Agnès Vrinat-Jeanneau et Cyril Bourdois

Lire la suite Replier
Partager l’​information
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur tumblr
Partager sur email